"CARREFOUR DE LA DiverCITÉ" - Denis Bouvier & Pierre Grenier

Du 16 mars au 30 avril 2017

Le Centre culturel francophone de Vancouver
1551, 7ième avenue ouest
Vancouver, V6J 1S1
Catégorie : Expositions
Contact : Le Centre
Téléphone : 604 736-9806

Du 16 mars au 30 avril 2017, le Centre culturel francophone de Vancouver accueille l’exposition « CARREFOUR DE LA DiverCITÉ »,  résultats des travaux des photographes Denis Bouvier et Pierre Grenier. Cet évènement, s’inscrivant dans le cadre du Festival de photographies « Capture », illustre les changements urbains et sociétaux de deux lieux distincts : la ville de Vancouver et la Syrie. Des lieux opposés et éloignés vus au travers de l’évolution et de la métamorphose.

Le vernissage de l’exposition « CARREFOUR DE LA DiverCITÉ » se déroulera le jeudi le 16 mars 2017, de 18 h à 20 h, au Centre culturel francophone de Vancouver en présence des artistes. Vins et fromages seront servis.

 

Denis Bouvier – Le journal La Source "Restrospective"

Denis Bouvier est un photographe originaire du Québec et installé à Vancouver depuis 1977. Féru de photographie depuis sa visite à l’Exposition universelle de 1967 à Montréal, cet ancien journaliste de Radio-Canada se passionne d’abord pour les paysages splendides qu’offre Vancouver. Puis, son intérêt se porte plus particulièrement sur la vitesse à laquelle sa ville d’accueil se transforme et s’épanouit.

Les photographies sélectionnées pour cette exposition incluent des immeubles ayant disparu ou ayant été restaurés, des lieux historiques, des scènes d’expression artistiques dans des espaces publiques, des allées chargées de poésie ou encore des cérémonies. Les sujets sont variés, mais le thème du changement et de la métamorphose en constitue le fil conducteur. La photographie documentaire de Denis Bouvier capture les transformations multiples de Vancouver depuis 2010. Les œuvres exposées sont tirées de sa rubrique “Street Photography” publiées dans la version anglophone du Journal bimensuel  La Source. Les photographies sont d’ailleurs présentées au format de la première page de ce journal. Après de nombreuses expositions et travaux collaboratifs à Vancouver, Denis Bouvier expose pour la première fois au Centre culturel francophone de Vancouver.

 

Pierre Grenier – Les enfants oubliés, avant... la guerre civile

Durant l’été 2009, Pierre Grenier, accompagné de sa femme, s’est rendu en Syrie pendant trois semaines. Lors ce voyage, il réalise de nombreuses photographies de lieux historiques, de marchés et de villes. Le tourisme était alors très peu développé, puisque la Syrie avait été récemment identifiée comme étant une destination sécuritaire. Les changements politiques et le début de la guerre civile qui ont commencé en 2010 ont par la suite offert une valeur historique à ses photographies qui n’avait pas été préalablement pensée. Ainsi, il se rend compte être en possession d’un formidable éventail de scènes et de situations présentant la Syrie d’avant-guerre et le monde de l’enfance dans ce pays.

Pierre Grenier se définit comme un photographe amateur. Toutefois, avec sa carrière de caméraman et de réalisateur de documentaire, les œuvres sélectionnées pour cette exposition démontrent une pratique photographique de qualité alliée à un sens de l’esthétisme prononcé. Au contact de son travail, on s’approche du ressenti de la tragédie de la guerre, principalement du point de vue des enfants.

Originaire de Trois-Rivières au Québec, Pierre s’installe à Vancouver en 1980 afin d’étudier le cinéma et la réalisation. Après de nombreuses collaborations pour la télévision,  il réalise entre 1985 et 1987 un documentaire intitulé "Maillardville: un lieu qui en dit long" avec le support de l’Office national du film du Canada et de Téléfilm Canada. En 1993, Pierre devient professeur à la Vancouver Technical Secondary et y enseignera les sciences sociales, la littérature française et la production cinématographique.

 

 

 

 

 

Propulsé par memboGoMC